Que se passe-t-il éternellement dans l’Au-delà ?

 

J’ai échangé des idées sur la relativité et la mécanique quantique avec un ami ingénieur. Il m’a autorisé à en publier sur mon blog des extraits qu’il signe Jacqpote. Tout a commencé par ceci :

 

From:

Sent: Wednesday, June 10, 2015 10:34 AM

To: Pierre Van Leeuw

Subject:

Salut Pierre,

Heureux d’avoir de tes nouvelles. 

…Et, parmi les matières qui nous ont été enseignées , les probabilités et statistiques sont celles qui m’ont le plus servi. D’autre part, la cosmologie  m’intéresse énormément.  

La question qui me taraude est la suivante : le temps existe-t-il ?

Ma réponse actuelle est : non.

C’est pourquoi dans l’au-delà il ne se passe éternellement rien.

Qu’en penses-tu ?

Vous pourriez en débattre lors du banquet prochain ! 

Be careful out there. 

Jacqpote.

Ma réponse.

Oh oui, je vais être prudent out there. Tu me tends le même piège que Stephen Hawking que je décris dans un autre article sur le mysticisme quantique sous la rubrique Articles – Physique – Mécanique quantique. Tu commences par un préambule on ne peut plus scientifique, probabilité, statistiques, cosmologie et, cerise sur le gâteau, le temps existe-t-il ? Et puis tu me proposes de débattre de ce qui se passe dans l’Au-delà Eternel !

Mais ce sont deux mondes qui n’ont aucun rapport entre eux !

Tu poses la question en termes macroscopiques. Mais la globalité du monde n’est qu’une généralisation de la mécanique quantique. Quand Einstein dit qu’il est certain que la lune est là même quand il ne la regarde pas, la mécanique quantique ne lui donne pas tort. La loi des grands nombre l’explique très simplement à partir de la mécanique quantique. Je montre cela dans un sixième bouquin à paraître, intitulé L’équation merveilleuse, le binôme de Newton. Ce qui est vrai pour la position des masses est vrai également pour le temps. Au niveau quantique, il est en successions aléatoires, probabilistes. Au niveau macroscopique, il résulte, comme pour les positions des masses, de la loi des grands nombres.  Il est lisse et géré conformément à la relativité. Tu as donc raison: il n’existe pas tel que nous le voyons. Il est tout autre chose qui n’existe fondamentalement que tout à fait différemment au niveau quantique.

Que se passe-t-il dans l’Au-delà ? C’est une question raisonnable qui n’a donc aucun sens ! Par définition, l’Au-delà n’est pas sujet à expérimentation. Il est du domaine de la foi. Qui est totalement étranger et presque toujours hostile au domaine de la science. Pour répondre à ta question, c’est donc en homme de foi que je réponds (Dieu me pardonne cette affirmation: ais-je vraiment la foi ?). Le temps n’a aucune raison d’exister en dehors de l’Univers connu. Si l’éternité existe, je la vois comme un présent éternel. Tous les vivants qui sont au ciel s’aiment comme la vision de Dieu le leur enseigne (St Jean: Nous serons semblables à lui, car nous le verrons tel qu’il est). Quel grouillement d’activité ! L’amour n’est-il pas impatient de s’exprimer ? Je crois qu’il s’y passe éternellement beaucoup de choses ! Comme l’a dit le Christ lui-même: pour les hommes, c’est folie d’y croire. Je suis celui qui est dit Dieu dans la bible. Il s’agit bien d’un présent éternel.

Je ne suis même pas sûr que je crois vraiment ce que je viens de t’écrire.

Merci pour ton email. Avec mon meilleur souvenir.

Le 11 juin Jacqpote m’écrit :

Et sur la question de l’Au-delà, je dois préciser que je vois la situation autrement que toi.

Si le temps n’y existe pas, parce qu’il ne s’y passe rien, voilà l’éternité.

Je pense au tableau de l’agneau mystique des frères van Eyck. Une foule énorme est en contemplation de la Trinité. Une image saisissante de l’éternité.

Et en attendant la résurrection de la chair, les âmes des défunts sont en contemplation de la Trinité ? 

La foi du charbonnier c’est idéal. Mais tout le monde n’a pas la chance d’en recevoir don. Et par conséquent la foi est un problème insoluble. 

Porte-toi bien, et grand merci pour ton message captivant.

Ma réponse :

Je ne sais ce que tu entends par « la foi est un problème insoluble ». Mais je suppose que tu fais allusion à l’affirmation correspondante du Christ : folie pour les hommes ! Je constate seulement que si nous ne pouvons pas prouver que le Christ était Dieu, ceux qui nous critiquent ne peuvent par définition pas prouver le contraire puisque ce n’est pas la raison mais bien la foi qui en décide. Mais je comprends parfaitement que les athées nous considèrent comme des fous. Devant l’état du monde …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s